26 avril 2012

Roman en cours, extrait 1

Samedi 14 juin     Je suis un chien. Un putain de clébard. Tout à l’heure dans la voiture quand Meunier m’emmenait au cocktail de mon cul, moi ça m’allait le silence. Mais il a ouvert sa gueule. À un feu rouge il a dit en prenant l’air pas comme d’habitude, l’air du pro qui se relâche, généreux, le mec, grand seigneur c’est dimanche, il a dit un truc genre : vous devriez vous mettre plus souvent en robe Virginie ça vous va bien. Ha, j’ai répondu, et j’ai regardé très loin par la fenêtre, mais yavait un mur et j’avais... [Lire la suite]
Posté par Pomba Gira à 22:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 avril 2012

De ce monde, extrait 4

Tandis que Marion pensait encore, Mélissa s’était levée et voletait du buffet à la piste de danse – car la musique venait de reprendre – et de la piste de danse au buffet, intégrant au passage avec la même facilité déconcertante un attroupement de jeunes écervelées et une réunion de couples ennuyeuse. Elle flattait les dos de la main, se souvenait des noms et des détails, était accueillie partout avec le même sourire sincère et familier. A chaque halte au buffet, elle se servait un verre de punch et venait en donner un deuxième à... [Lire la suite]
Posté par Pomba Gira à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 avril 2012

De ce monde, extrait 3

Il faisait encore clair à neuf heures et demie et Marion, en sortant de sa voiture, s’arrêta un instant sous un tilleul du jardin-avant, pour profiter seule des dernières minutes du jour. Avec le beau soir de mai, la façade était d’un bleu un peu jaune, ou d’un jaune un peu bleu, comme le sable d’une plage à l’aube. Mais Marion ne s’attarda pas : il fallait rentrer et tenter d’intercepter une merguez tant qu’il y en avait encore. Une fête, c’est toujours pareil : abrupt, difficile au début, puis ça roule tout seul jusqu’à la... [Lire la suite]
Posté par Pomba Gira à 22:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 avril 2012

De ce monde, extrait 2

Il quitta donc à regret l’air frais de la rue et emprunta le premier escalator venu pour rejoindre l’immense magasin de multimédia qui gouvernait d’une main de fer tout le chapelet des petites boutiques autour de lui. Les devantures remplies de sous-vêtements, de chocolats, de chaussures à talon, s’enfilaient à la suite de son imposante vitrine presque vide, comme assujetties à la puissance des quatre énormes lettres qui composaient son enseigne jaune. En se faufilant parmi la cohue de Noël, David aperçut, entre la silhouette d’une... [Lire la suite]
Posté par Pomba Gira à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 avril 2012

De ce monde, extrait 1

Enfin, il arriva en haut d’une pente vertigineuse. De là, en plein jour, on pouvait voir la forêt tapie dans la vallée, coupée en deux par la rivière comme des cheveux par une raie, et qui laissait jaillir de sa flore mousseuse un gigantesque viaduc ancien en lui mangeant les pieds. La nuit, on ne voyait qu’une masse sombre et rampante, une immense moquette brune rompue par les longues jambes maigres et blêmes du pont qui s’élançait vers le ciel. Mais on entendait, plus fort que le jour, la grosse rivière verte couler. L’haleine... [Lire la suite]
Posté par Pomba Gira à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,